Qu’est-ce que le marketing comportemental ?

L’un des objectifs du marketing consiste à influencer la perception des clients. Et le marketing comportemental se présente comme l’un des médiums privilégiés des professionnels. Mais que signifie ce terme ?

La définition du marketing comportemental

Le marketing comportemental ou CRO (Conversion Rate Optimization) consiste, tout simplement, à étudier et à exploiter les habitudes et les comportements des internautes lorsqu’ils visitent un site donné. Autrement dit, vous essayez de comprendre les actes et attitudes des consommateurs pour les faire agir dans le sens que vous souhaitez. Le marketing comportemental vise à transformer les cybernautes en des clients sur votre page ou sur les canaux en ligne. Selon plusieurs entreprises, ce processus se révèle crucial pour leurs stratégies de promotion digitale. Ils croient énormément que cette démarche possède un impact significatif sur l’augmentation de leur chiffre d’affaires. Lorsque vous avez recours au CRO, vous traitez de manière professionnelle l’analyse et l’amélioration continue du taux de conversion d’un site web. Vous persuadez un grand nombre d’utilisateurs à exécuter une action que vous avez désignée comme objectif de votre campagne publicitaire.

La pluralité des objectifs

Selon la nature de l’entreprise, les buts à atteindre peuvent être différents. Par exemple pour un magasin de vente en ligne, l’objectif principal sera la liquidation de ses produits. Toutefois pour d’autres types de sociétés, comme les esthéticiens ou encore les plombiers, il s’agit de pousser les visiteurs à prendre un rendez-vous ou à demander un devis pour une prestation. Pour les sites de logiciels, leur finalité consiste à l’augmentation des téléchargements de programmes informatiques. La multitude de visées sollicite donc des stratégies de marketing comportemental personnalisées et bien déterminées. En effet, la capacité d’un site web à atteindre un bon taux de conversion dépend largement de son contenu, de sa conception, de son offre et, plus particulièrement, de sa convivialité. Toutefois son optimisation exige encore plus d’éléments.

Exemple de moyens utilisés

Quand on évoque la commodité ou la convivialité, on met l’accent sur l’interaction entre l’utilisateur et la page web. Cependant, pour avoir un taux de conversion satisfaisant, la plate-forme doit avoir la capacité d’être présente partout sur le réseau et de transformer ainsi le visiteur en client, comme mentionné précédemment. Non seulement, elle facilite l’accès à l’information nécessaire, mais elle guide également l’usager vers les objectifs fixés afin d’optimiser le processus.
Pour ce faire, on exploite des outils tels que les tests A/B. Ils indiquent aux utilisateurs deux pages similaires ou plus afin de savoir lequel obtient le meilleur résultat et appliquer les changements à la version finale. Les cookies permettront dans ce cas de récupérer des données manipulables.

Faire appel aux compétences d’une agence de communication digitale à Paris
Qu’est-ce que la stratégie omnicanale ?