Qu’est-ce qu’un Community Manager ?

Community manager

Publié le : 17 mai 20217 mins de lecture

Depuis l’avènement des nouveaux outils de communication, de nombreux métiers ont vu le jour. Parmi ceux-là, le community management. Cet emploi aide dans la visibilité d’une entreprise. Il n’est pas étonnant que de plus en plus de boîtes soient à la recherche de personnes, ayant les compétences requises pour ce poste.

Community management : qu’est-ce que c’est ?

Dans community management, il y a deux mots bien distincts. Tous les deux issus de l’anglicisme. Le premier signifie communauté en français. Il peut donc s’agir d’un ensemble ou d’un groupement d’individus. La gestion est la traduction du mot management dans la langue française. En quelque sorte, ce métier consiste à gérer une communauté de personnes. Le reste du monde a préféré garder l’appellation en anglais. Du coup, le poste se nomme community manager. Ce dernier peut décider de travailler en équipe ou non. Cela dépend de la taille de l’entreprise, pour qui il travaille. Il fait partie des postes de communication digitale. Cela gère le contenu d’un site et anime les réseaux sociaux de la compagnie. Comme tout métier digital, il peut travailler en freelance ou dans une agence.

Il faut aussi avouer que la formation Community Manager en ligne est toute récente. Il entre dans le domaine du marketing, notamment le web marketing. Le community management est devenu en quelque temps, le plus connu. Ce métier a vu le jour avec l’essor et le développement des réseaux sociaux. Ces personnes sont alors très présentes, partout sur le web. Leurs fonctions sont d’ailleurs très disparates. Elles gèrent les publications, et font en sorte de garder une bonne image de leur boîte, aux yeux de leur public cible. Après tout, cela reste un métier de marketing. Par ailleurs, il a d’autres appellations, comme responsable des réseaux sociaux, médiateur de communautés, animateur de communautés, Social Media Planner ou encore Social Media Manager.

Quelles sont les fonctions d’un community manager ?

Il est recruté, dans le but de susciter l’approche de nouveaux clients, et de les fidéliser par la suite. Ensuite, rechercher et faire appliquer des stratégies efficaces, afin d’amplifier la notoriété de la boîte. Mais aussi, ils ont pour tâches d’assurer la gestion et de regarder de près leur relation client. Enfin, ils gèrent le recrutement et le travail qui tournent autour de la marque qui les emploie. Ils peuvent, à la fois, gérer la création de contenus, d’où Content Manager, mais aussi, décider des stratégies de marketing digital, c’est-à-dire être un Community Architect.

Le métier community manager ou le gestionnaire de communauté est un travail, dont les tâches peuvent être très variées. En effet, elles changent en fonction du statut social, de la taille et du secteur d’activités de la firme. À titre d’exemple, les attributions d’un gestionnaire de communauté, qui travaille pour une firme multinationale et très renommée, ne sont pas les mêmes que pour celui qui fait partie d’une petite société locale, qui vient d’entrer sur le marché. La différenciation des rôles se voit aussi à travers l’activité du concerné ; c’est-à-dire qu’un responsable du community management, appartenant à une agence, n’est pas égal à celui qui exerce son métier pour le compte personnel d’un client, ou encore en freelance.

Comment devenir community manager ?

Il privilégie la relation client, c’est-à-dire une bonne communication avec les consommateurs. Il se doit de maintenir un contact entre la marque ou le produit de la firme et ses clients. Il est le premier responsable de l’e-réputation de la boîte. Il tempère et éveille les discussions en ligne. Tout ce qui se dit sur la marque, la compagnie et les produits est de son ressort. Il suscite la visibilité de l’entreprise sur les blogs, les forums de discussion et les médias sociaux. Il contrôle et surveille les commentaires, tant positifs et négatifs. Ainsi, un gestionnaire de communauté est la première image que renvoie l’entreprise. Ce métier requiert une certaine dextérité en communication interpersonnelle.

Cette profession est plus orientée vers le domaine de la communication et du marketing. Avoir un diplôme de baccalauréat suffit d’ailleurs pour postuler. Cependant, avant de se lancer, il serait fort judicieux d’acquérir un diplôme d’école de communication et de marketing, de relations publiques ou encore de journalisme. Un BTS en communication, ou encore, faire une licence professionnelle en métiers de l’information et de la communication serait déjà un atout. Les compétences en rédactionnel et en relationnel sont très exigées. Ceci dit, il n’existe pas encore de formations dédiées seulement au community management, au temps actuel. Par contre, il existe divers panels de formation community manager en ligne. Il y a aussi des auteurs qui commencent à se pencher là-dessus.

Quelles sont les qualités et compétences requises pour ce métier ?

Quelques centres de formation commencent à offrir une formation community manager, dédiée à l’apprentissage de cette profession. Il faut apprendre les mécanismes de réseaux sociaux et des communautés en ligne. Il faut savoir comment fonctionne le web marketing et manier ses outils de communication. Les compétences recherchées chez un postulant sont une maîtrise rédactionnelle impeccable. Puis, savoir les principes de communication, de marketing et d’e-marketing. Avoir une bonne culture du web et une connaissance approfondie sur le secteur entrepreneurial. Enfin, il faut maîtriser les médias sociaux et son mode de fonctionnement.

Pour devenir community manager, il faut avoir une rigueur, une franchise et un sang-froid. Il faut également détenir une grande réactivité, diplomatie et gestion de crise efficace. Savoir compromettre en cas de nécessité. Avoir un sens du relationnel avec le client. Avoir de la volonté et savoir apprécier la culture de sa boîte. Il faut aussi, avoir beaucoup de patience. Enfin, une loyauté envers la firme et les employeurs.

Informations pratiques sur le moteur de recherche russe Yandex
Les avantages liés à l’achat d’un logiciel CRM

Plan du site